02 43 26 18 00 contact@ddec53.fr

A partir du mois d’Octobre, tous les biodéchets alimentaires issus du restaurant scolaire seront triés et valorisés localement. La direction du lycée a eu la volonté de mettre en place cette démarche environnementale dans le cadre de la réorganisation de son restaurant scolaire et avant l’obligation de tri à la source pour les producteurs de plus de 5 tonnes annuel de biodéchets concernés à partir du 1er janvier 2023.

Le Lycée d’Avesnières fait confiance à la jeune entreprise mayennaise en lui confiant ses biodéchets
Le lycée d’Avesnières prépare en moyenne 650 déjeuners par jour en auto gestion en cuisinant dès la rentrée de septembre, des produits locaux, français avec le Label Rouge 30% et Bio 20 % (loi EGALim au 1er janvier 2022), 120 dîners et autant de petits-déjeuners.
En confiant 100% de ses biodéchets de préparation de repas et de déchets de table, le lycée fait le choix de l’économie circulaire de proximité pour un retour au sol au plus près de la zone de production de ses biodéchets. Cette initiative fait partie du plan d’actions de l’établissement pour une gestion durable de son service de restauration.
Au lancement, lundi 4 Octobre les agents acteurs du tri à la source ont reçu le matériel de pré-collecte et la sensibilisation nécessaire pour s’assurer de la qualité du tri et de la nature des biodéchets acceptés. Les tables de tri des déchets ont été installé quelques jours auparavant en salle de restaurant. Le but est de rendre les élèves autonomes et acteurs du tri à la source de leurs déchets.

Les Pieds sur Terre viendra collecter chaque semaine les biodéchets produits par l’établissement. Ces biodéchets seront ensuite valorisés en compost pour des terres agricoles ou en énergie verte.
De plus, les élèves seront sensibilisés dans les prochaines semaines avec des animations et échanges avec l’équipe Les Pieds sur Terre sur le temps du déjeuner, des élèves de seconde travailleront davantage sur le sujet tous comme les éco-délégués en lien avec la commission restauration.
Le tri à la source répond à des enjeux essentiels
Cette démarche de tri à la source et de collecte séparée répond à des enjeux et motivations clairs :
– Conformité avec la Loi de transition énergétique et croissance verte (publiée le 17 août 2015) car la généralisation du tri à la source est prévue d’ici 2025 pour tous les producteurs de déchets en France, dont les particuliers. La loi de lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire insère un nouveau seuil pour les producteurs de plus de 5 tonnes par an de biodéchets qui auront alors l’obligation de trier à la source leurs biodéchets à compter du 1er janvier 2023.

– La valorisation organique via le compostage permet le retour au sol et la transformation des matières organiques brutes en une matière valorisable, adaptée aux besoins agronomiques des sols. Dans le contexte actuel d’appauvrissement des sols en matières organiques, il existe un besoin d’amendements organiques naturels que les composts de biodéchets peuvent en partie combler.

X